Projet d'établissement

Publié le mardi 14 octobre 2014

Projet éducatif

L’Ecole Notre-Dame a le souci d’aller vers tous les enfants et souhaite faire de chacun d’eux des adultes pleinement libres, respectueux des autres et intégrés dans une société en mutation constante.

L’Ecole Notre-Dame veut accueillir l’enfant tel qu’il est déjà éduqué dans sa famille, avec tous ses besoins, ses désirs, son histoire, ses origines, sa culture et son environnement.

Tout en reconnaissant l’importance de toutes les options philosophiques, l’Ecole Notre-Dame se veut essentiellement chrétienne, c’est-à-dire annoncer et célébrer Jésus-Christ, sa personne, son message. Cette option chrétienne est présentée à tous, proposée sans pression, dans un climat général de sérénité, d’ouverture et de tolérance.  L’Ecole Notre-Dame désire construire autour de l’enfant qui lui est confié une réelle communauté éducative composée de l’équipe enseignante, des parents, du Pouvoir Organisateur et des représentants de l’environnement social.

 

Projet pédagogique

L’Ecole Notre-Dame a pour objectif d’assurer une continuité de l’enseignement donné. Le travail en équipe de l’ensemble des enseignants garantit ce but à atteindre. Par leur professionnalisme, ceux-ci permettent aux enfants de s’approprier savoir et savoir-faire dans la maîtrise des apprentissages et dans la pratique quotidienne de la vie commune.

Tout en respectant les programmes et les exigences de la Communauté française ainsi que du Conseil Central de l’Enseignement Catholique, l’Ecole Notre-Dame veut promouvoir l’éducation de chaque enfant à la maîtrise de sa formation par une pédagogie fonctionnelle (l’enfant sait pourquoi il travaille), participative (l’enfant est un partenaire) et différenciée (que chacun puisse atteindre le maximum de ses responsabilités par des voies qui lui sont propres) et ceci en respectant la personnalité de chaque enfant mais aussi de chaque enseignant.

 

Annexes aux projets éducatif et pédagogique

1. Importance du rôle des parents

L’école ne peut à elle seule assurer l’éducation des enfants et en particulier leur éducation chrétienne. Elle n’est qu’un des rouages y contribuant; le rôle essentiel restera toujours assumé par les parents. De même, la politesse et la discipline, l’esprit civique et le respect du bien d’autrui sont suscités, développés et encouragés par l’équipe pédagogique mais ne trouvent leur plein épanouissement que par une réelle participation des parents. Ceux-ci ne seront plus seulement « de simples répétiteurs de leçons, des contrôleurs de devoirs et de bulletins, mais les partenaires de l’équipe pédagogique. Dès lors, les rencontres parents-enseignants revêtent une importance supplémentaire puisqu’on n’y parlera pas seulement du scolaire mais aussi de toute la personnalité de l’enfant.

2. L’enfant est un partenaire

Celui-ci a, en effet, l’occasion de s’exprimer aux conseils de classe et de participer à certaines décisions concernant sa classe, son cycle et son école. L’enfant se rend ainsi compte qu’il est aisé de souligner ce qui ne va pas, mais qu’il est souvent plus difficile de trouver des solutions aux problèmes existants. Le fait de chercher et de réfléchir le responsabilise. L’enfant n’est plus un suiveur mais un acteur qu’il faut laisser agir, expérimenter, prendre des initiatives, suggérer des solutions et défendre ses idées.

3. Le choix de notre projet pédagogique implique…

  • de s’engager dans un décloisonnement plus large des matières scolaires et ce, à partir du vécu de l’enfant.
  • qu’en fonction des différentes activités scolaires, le groupe d’enfants puisse prendre des structures différentes: travail collectif, travail en petits groupes, travail individuel, groupement selon l’âge et groupement inter-âges.
  • que les contenus d’apprentissage soient répartis sur la durée du cycle permettant ainsi aux élèves, des voies d’approches multiples et des rythmes d’apprentissage différents. Pour ce faire, une évaluation formative permanente est indispensable, l’évaluation certificative n’intervenant qu’en fin de cycle.

4. Apprentissage précoce d’une seconde langue

Depuis 1991, l’école Notre-Dame a adhéré au projet d’apprentissage précoce du Néerlandais. Ceci consiste à donner deux périodes de cours depuis la troisième maternelle. Les parents inscrivant leur enfant à l’école adhèrent aussi et automatiquement à ce projet. Tous les membres de la communauté éducative sont invités à adhérer aux projets éducatif et pédagogique et à participer à leur réalisation.

5. Organisation des classes de dépaysement

Depuis de nombreuses années, l’école organise des classes de dépaysement qui ont évidemment beaucoup évolué quand au type d’activités et quand à leur durée. Il va de soi que tout changement est discuté avec les parents les plus directement concernés. Tout cela a un coût mais un système d’épargne est proposé ainsi qu’une aide directe aux familles qui font part de leurs problèmes à la direction. Le calendrier de ces activités vous sera donné lors de l’inscription de votre enfant à l’école.

Affichages : 4949